Une journée à Los Polvorines

Publié le par Clement

Je suis amené une ou deux fois par semaine à me rendre pour la journée à Los Polvorines pour aller voir les directrices des écoles, préparer un peu notre arrivée pour le mois d'août avec les huit autres volontaires.
Le quartier est situé a environ 45 km de la Capital Fédéral dans ce que l'on apelle le grand Buenos Aires.

J y vais souvent avec Fede(rico) car il habite à une cuadra de chez moi. Une cuadra, c'est l'unité de mesure du pâté de maison et ça équivaut à peu près a 100 mètres.

On se rejoint donc à la Esquina la plus proche et on marche 7 cuadras pour aller trouver le métro (5 minutes). Ensuite donc on prend la ligne à la station Carlos Gardel qui était un grand chanteur de Tango (le trajet coûte à peu près 0.2 euros !) et on descend environ 10 minutes plus tard à la gare Federico Lacroze.

On prend ensuite ce qui s'apparente à un RER car il s'arrête tout le temps et est très vite bondé. On va jusqu'au Terminus, Estacion Lemos, 40 minutes de voyage pour la modique somme de 0.25 euros.

On va ensuite chercher un Collectivo (bus). Au début j'étais un peu perdu car on doit prendre le 440 mais celui-ci a plusieurs itinéraires, et seul les numéros 03, 09,17 et 52 passent par l'arrêt qui nous intéresse. Donc au final, le plus simple, c'est à chaque fois de demander au chauffeur si il dessert l'arrêt voulu. Durée de ce trajet 10 minutes.

Au final en gros, c'est 1 heure et demi minimum et deux heure maxi.
Moi je fais ce trajet deux fois par semaine aller-retour, mais Fede le fait depuis un an et demi tous les jours.
De plus le mercredi soir, il va a la fac jusqu'à minuit car ici on travaille en même temps que l'on va a l'Université.

Donc on arrive là-bas vers neuf ou dix heures.

Quand c'est nécessaire je vais voir les directrices des écoles. Avant hier je suis allé voir celle de l'école 18. C'est la première école dans laquelle nous allons intervenir. Elle est plutôt sympa, et m'a présenté à toutes les maitresses. Apparement les enfants de cette école sont plus pauvres que les élèves de l école 23 avec laquelle nous allons finir notre intervention. Certains enfants de l'école 18 viennent surtout pour bénéficier de la cantine car ils ne mangent presque pas chez eux, et en plein hiver, surtout en ce moment il fait froid, beaucoup  n'ont pas de chaussettes.

En ce moment le thème des rencontres avec les directrices, c'est surtout l'organisation d une sortie scolaire que nous voulons faire dans un parc animalier.

Seulement, les directrices  m'ont appris qu'il faut maintenant utiliser un bus longue distance super mega cher pour les prix argentins, donc ça compromet cette sortie dans le cadre scolaire. On propose donc de la faire un samedi dans le cadre de la paroisse, mais les directrices préféreraient que ça se fasse un avec l'école...... Et ça discute et ça prend du temps..... vive l'organisation argentine!

Au final, comme le bus est vraiment trop cher même pour nous, on fera la sortie dans le cadre de la paroisse, car la faire un samedi hors du cadre scolaire ne nous oblige pas à prendre un de ces fameux cars, super cher !

L'organisation ici c'est vraiment un problème ! Tout prend des proportions inimaginables !

Donc après, je retourne à la paroisse où j'attends Silvina, responsable des projets enfants. C'est notre principale interlocutrice. Pendant ce temps j'ai accès a internet et je peux donc envoyer des mails aux entreprises françaises à Buenos Aires et préparer un peu l'atelier aéronautique du mois d'août.

Vers une heure et demi on part manger avec ceux de la paroisse à l'Université. Pour 1 euro on a un plat principal avec de la viande et des légumes et aussi une biosson.

Ensuite retour à la paroisse où normalement je trouve Silvina (elle n'est pas très ponctuelle !). On parle du projet. Les prochains jours on va organiser la colonie de vacances qui a lieu du 28 juillet au 3 aout. On doit parler des différentes activités que l'on va mettre en place, etc.

Ensuite le soir je rentre avec Fede, en général vers 5 heures et demi, et je suis donc à la maison vers 19h30.

Quand je ne vais pas à Los Polvorines, je reste a Bs As pour travailler.

Samedi, on m'a invité a un Asado (BBQ) a Los Polvorines avec ceux de En accion.

J'essaierai de prendre des photos pour vous les présenter, car ils sont tous super sympa avec moi !

Publié dans experiment

Commenter cet article

Ophélie 02/07/2007 16:07

Te voilà de plain-pied dans la réalité argentine...Déjà qu'ici ce n'est pas toujours facile, mais la bas c'est une autre dimension! En tout cas tu fais du bon boulot pour Horizon Argentine, les choses avancent! gracias!
Je vois que tu as découvert la cantine de l'université...et aussi l'asado spécial En Accion, je n'en connais pas de meilleur....
En tout cas pour ce qui est de l'asado les argentins assurent en organisation! lol
Ophélie